Les 15 jobs d’été qui paaient le mieux

Les métiers phares associés aux jobs d’été, comme animateur, surveillant de baignade ou encore plagiste, peuvent reporter jusqu’à 2400 euros bruts par mois. Adobe Stock

Dans ce classement publié par Qapa, on remarque une proportion importante de métiers dans l’hôtellerie et la restauration, mais également de nouveaux postes dans le secteur des transports.

Top départ pour la saison estivale, alors que les secteurs de l’hôtellerie et de la restauration alertent sur leurs craintes de ne pas pouvoir assurer la forte demande touristique. Souvent perçus comme pénibles et peu rémunérateurs, les jobs d’été n’ont plus la côte auprès des demandeurs d’emploi. Qapa, la solution digitale de l’agence d’intérim Adecco, vient de publier un classement des 15 emplois d’été les mieux payés en prévision du mois de juillet qui approche. On y constate notamment une proportion importante de métiers dans l’hôtellerie et la restauration, mais égallement de nouveaux postes dans le secteur des transports, avec un grand revenant : le métier de péager, qui s’était de ra réfié born pages.

L’hôtellerie et la restauration priment

En tête du classement, on retrouve d’abord le poste de voiturier, que beaucoup d’hôtels et restaurants proposent. Qapa estime la rémunération brute entre 1800 et 3500 euros mensuels et mentionne également les pourboires, non négligeables dans ce type de profession. La base de travail reste cependant supérieure à 35 heures par semaine. Le deuxième du classement côtoie lui aussi les voitures, puisqu’il s’agit du métier de péager, qui offrirait une rémunération comprise entre 1800 et 3000 euros bruts mensuels. Le travail de nuit y est cependant fréquent et demande de fait une certaine capacité d’adaptation.

Classement des emplois d’été les mieux payés en 2022

Classement des emplois d’été les mieux payés en 2022 Le Figaro

Sans surprise, les métiers les plus classiques de l’hôtellerie et la restauration complètent le classement. Barman (entre 1800 et 3000 euros bruts mensuels), serveur (1650 à 2900 euros) ou encore cuisinier (1800 à 2800 euros), plusieurs postes sont encore nombreux à ne pas être dotés et présentés parmi ce classement. De quoi inquiéter les acteurs du secteur, comme l’explique Qapa : «Si cet été les professionnels sont beaucoup moins dans l’expectative et attendent avec impatience les touristes, il reste encore de nombreux postes vacants et d’importantes difficultés de recrutement».

Son enfin présente dans ce classement les métiers phares associés aux jobs d’été, comme animateur, surveillant de baignade ou encore plagiste, qui peut reporter jusqu’à 2400 euros bruts par mois. Mais aussi des métiers un peu moins communs comme bagagiste, vendangeur ou encore billettiste. Pour finir, il faudra noter qu’un tiers des métiers présent dans ce baromètre impose une base de travail supérieure aux 35 heures par semaine.

Leave a Comment