Collyre contre la presbytie : progrès ou gadget ?

Qu’est-ce que la presbytie ?

Ce trouble de la vision, qui touche près de 30 millions de Français, se manifeste par des difficultés à voir de près qui apparaît autour de 45 ans. Première cause : le vieillissement du cristallin. Cette lentille située dans l’œil agit comme celle d’un appareil photo. En changeant de courbure, elle permet de voir net à distance rapprochée, lorsqu’on lit par exemple. Peut, avec l’âge, cette capacité de mise au point diminué, parce que le cristallin s’épaissit et perd de son élasticité. L’iris, ce diaphragme qui contrôle la taille de la pupille et la quantité de lumière qui entre dans l’œiljoue aussi un rôle : il a de plus en plus de mal à s’adapter aux variations de lumineuses.

Lire aussi : Vrai/Faux : que savez-vous sur la presbytie

Comment corriger la presbytie?

Jusqu’à présent il n’existait pas de médicament. On avait deux solutions : le port de lunettes avec des verres correcteurs ou de lentilles de contact et la chirurgie réfractive. Elle permet d’améliorer la vision de près en modifiant la courbure de la cornée.

Lire aussi: Nos conseils pour bien choisir ses lunettes en fonction de son visage

Comment agit-il le médicament Vuity?

Ce collyre, à déposer à la surface de l’oeil, contient de la pilocarpineune substance qui réduit le diamètre de la pupille et améliore ainsi la vision de près. Il agit au bout de 15 minutes environ et pendant 6 à 10 heures. Selon son fabricant, le laboratoire Allergan, les essais cliniques ont révélé que les patients traités sont capables de voir trois lignes de lettres supplémentaires sur l’échelle utilisée par les médecins pour évaluer l’acuité visuelle, sans altérer la vision de loin.

Lire aussi : DMLA : quand la vision centrale s’obscurcit

Est-ce une bonne alternative aux lunettes ?

Non et pour plusieurs raisons. D’abord ce médicament présenté des effets indésirables5% selon son fabricant, essentiellement des maux de tête, des irritations oculaires et une baisse de la vision nocturne qui contre-indique la conduite de nuit. Les lunettes, en revanche, n’ont pas d’effets indésirables. Ensuite, celles-ci sont parfaitement adaptées à la vue de chaque œil pour que chacun ait la bonne correction. Elles sont sur-mesure. Ce qui n’est pas le cas du collyre dont la concentration en pilocarpine de 1,5%, non seulement est la même pour les yeux de chaque patient, mais aussi pour tout le monde. Alors chacun y réagit différemment. La correction est donc approximative. Enfin, ce médicament a été évalué sur des personnes âgées de 40 à 55 ans, dont la presbytie est débutante, alors qu’elle continue à progresser jusqu’à 65 ans. Donc on ne connaît pas son efficacité sur des presbyties plus avancées.

Lire aussi : Vue sur écran : 5 mouvements pour bien soulager les yeux

Leave a Comment