Eve, la fille de Steve Jobs, lance sa carrière de mannequin

Eve Jobs au défilé Louis Vuitton automne-hiver 2022-2023 à la Fashion Week de Paris. (Paris, le 7 mars 2022.) Abaca

Restée longtemps en dehors des radars, la fille du cofondateur d’Apple débute doucement mais sûrement une carrière de mannequin.

1m75, chevelure couleur des blés et traits symétriques : la dernière recrue de la prestigieuse agence de mannequin DNA Models n’est pas un nouveau visage comme les autres. Eve Jobs est la fille cadette du défunt Steve Jobs, cofondateur d’Apple, et de Laurene Powell Jobs. Le 7 mars, en pleine Fashion Week parisienne, celle qui n’avait aucun intérêt pour la mode jusqu’à récemment a annoncé sur Instagram la signature de son premier contrat. Le même jour, elle comptait parmi les invités du défilé Louis Vuitton au Musée d’Orsay, habillée de pied en cap par la marque au monogramme.

Défilé Coperni Prêt-à-porter printemps-été 2022 Paris

Née de la dernière Fashion Week

En septembre 2021, c’est aussi à Paris que l’apprentie mannequin avait foulé son premier podium, celui de la marque Coperni pour son défilé printemps-été 2022, en top vert fluo et minijupe pailletée. La jeune femme de 23 ans avait profité de l’occasion pour se rendre au défilé anniversaire des 10 ans de Balmain. Sa présence, rapportée dans un post sur son compte Instagram, n’avait pas suscité l’attention des photographes. Et pour cause : il s’agit d’un virage à 360° pour celle qui, jusqu’alors, s’illustrait plutôt par ses prouesses à cheval.

En vente

Dès son plus jeune âge, Eve se prend de passion pour le monde équestre. Adolescente, elle comprend qu’elle veut faire de ce hobby son métier. Cette passion dévorante la conduira sur les podiums de prestigieuses compétitions équestres, comme le Grand Prix Classic ou les Longines Masters de Paris, loin de ceux de la mode. Cavalière émérite, étudiante à l’Université de Stanford comme son frère aîné Reed, Eve Jobs reste à l’écart des projecteurs jusqu’en 2020. Cette année-là, le monde découvre son visage à travers la campagne de Noël de la marque de cosmétiques Glossier. Des premiers pas devant l’objectif qui la mène, un peu plus d’un an plus tard, à ce premier contrat promis.

Leave a Comment