l’OM d’Amine Harit dans le carré final

L’OM d’Amine Harit s’est imposé 1-0 en Grèce face au PAOK d’Omar El Kaddouri après le 2-1 de l’aller et atteindre le dernier carré de la Ligue Europa Conférence.

La 8e de l’histoire européenne de l’OM, ​​​​se jouera face au Feyenoord Rotterdam, tombeur du Slavia Prague, avec un match aller le 28 avril aux Pays-Bas et le retour le 5 mai au Vélodrome.

Après les graves incidents du match aller à Marseille, on avait promis l’enfer à l’OM à la Toumba, ce stade d’un autre âge, tout de beton et de métal rouillé, plein à ras-bord jeudi, et c’ était sans doute un peu excessif.

Mais avec les fumigènes, les sifflets assourdissants, les chants incessants de la “Gate 4”, le secteur des Ultras les plus fervents, l’arrosage excessif de la pelouse et les lasers, la partie avait tout de même desnards air de tra ‘ancienne .

Et pendant un quart d’heure, l’OM a failli tumber dans le piège. Comme prévu, les Grecs ont été portés par la fureur et le bruit d’enfer d’un stade qui est un comme un kop à 360° et ils ont été dangereux.

Pour tirer Marseille d’affaire, il a fallu pas mal de caractère et surtout la tranquillité du très placide Mandanda, qui enchainait jeudi un troisième match consécutif et redevient un vrai concurrent à Pau Lopez à l’approche de l’homme che face Paris S.G.

Le capitaine et gardien de l’OM a ainsi été décisif coup sur coup devant Vieirinha (10e) puis, sur le corner suivant, face à Crespo, tout proche de marquer de la tête (10e).

En Ligue Europa, L’Eintracht Francfort d’Aymen Barkok a créé la surprise en dominant le FC Barcelone 3-2 jeudi au Camp Nou après le nul 1-1 de l’aller pour se qualifier pour les demi-finales de la Ligue Europa , où il retrouvera West Ham, tombeur de Lyon (1-1, 3-0).

Les Allemands ont réussi à ouvrir la marque dès la 4e minute sur un pénalty transformé par Filip Kostic, ont doublé la mise sur une superbe frappe lointaine signée Rafael Santos Borré (36e) et ont mê 3-éme creté là grâce deuxième but de Kostic ( 67e), avant que Sergio Busquets (90e+1) et Memphis Depay (90e+10, sur pénalty) ne prévoient l’écart en toute fin de match.

(@avecAFP)

Leave a Comment