Les appareils portables de Vodacom s’avèrent améliorer la sécurité des mineurs – IoT World Today

Les dispositifs, introduits pour lutter contre les accidents dans les mines sud-africaines, se sont également avérés efficaces pour améliorer la planification et l’efficacité opérationnelles.

L’opérateur mobile Vodacom a annoncé le succès de sa solution Connected Worker ; un appareil portable dans les mines d’Afrique du Sud pour aider à réduire les accidents et les décès dans l’industrie.

L’appareil, qui ressemble à une montre intelligente et peut être clipsé sur l’EPI des travailleurs, exploite la technologie Internet des objets à bande étroite (NB-IoT) pour offrir une autonomie de batterie plus robuste. Il dispose également d’un service de localisation GPS accessible même dans les zones de couverture difficiles d’accès d’une mine.

Des capteurs de gaz dangereux, un bouton panique et une détection de chute ou d’immobilité sont également inclus dans l’appareil pour permettre une surveillance en temps réel de la sécurité des travailleurs.

“Cela signifie que l’appareil enregistrera une alerte… permettant une réponse d’urgence rapide qui pourrait sauver une vie”, a déclaré Thando Sibindi, directeur général des ressources minières et de la fabrication chez Vodacom. “Si le travailleur pénètre dans une zone dangereuse ou restreinte – celles-ci sont géolocalisées sur une carte numérisée par l’entreprise avant le déploiement de l’appareil – cela déclenchera une notification afin qu’il puisse se remettre en sécurité.”

Un essai technologique a été achevé avec succès à la mi-2021, avec 8 000 appareils remis aux travailleurs des opérations à travers le pays. Selon Sibindi, le projet pilote a démontré la capacité de la technologie à accroître la sécurité des travailleurs, la productivité des équipes et une meilleure supervision de la direction.

“Il va sans dire que l’amélioration de la sécurité et de la productivité est un avantage supplémentaire qui, à son tour, se traduit par des économies de coûts pour l’opérateur à long terme”, a-t-il déclaré.

L’appareil de Vodacom a été développé pour aider le gouvernement à atteindre la mission “zéro dommage” dans l’industrie minière, un objectif lancé en 2007 lorsque le secteur a enregistré plus de 200 décès. Bien que ce chiffre ait été régulièrement réduit – avec 72 décès enregistrés en décembre 2021 – des efforts restent à faire pour le faire baisser davantage.

À l’échelle mondiale, les solutions IoT deviennent de plus en plus courantes dans les mines, car les opérateurs cherchent à améliorer leur efficacité tout en respectant les politiques persistantes de distanciation de Covid-19. Selon Vodacom, le nombre d’appareils IoT connectés devrait dépasser 27 milliards d’ici 2025, la technologie devant jouer un rôle clé dans les mines du futur.

“La réalité est que les entreprises” prêtes pour l’avenir “de divers secteurs adoptent les solutions de l’Internet des technologies parce qu’elles ont commencé à récolter les bénéfices d’un avenir axé sur l’IoT”, a déclaré Sibindi.

Avec le succès du test de l’appareil Connected Worker de Vodacom, un déploiement à plus grande échelle est probablement imminent.

Leave a Comment