Vosgien. La bourse aux jobs d’été d’Épinal fait le bonheur des employeurs

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte »les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs »vous autorisez les dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix



Des employeurs très demandeurs

En milieu d’après-midi, des files d’attente s’étaient formées devant les stands d’employeurs comme le parc de loisirs Games Park 88 , ou la chaîne de restauration rapide KFC. « C’est la première fois qu’on a autant de succès, sur un déjà reçu environ 80 candidatures », note Audrey Schoenacker, directrice du restaurant d’Épinal-Jeuxey. « On cherche pas mal à recruter, parce qu’avec la Covid , on a eu beaucoup de départs. Donc, là, ce qu’on voudrait, c’est garder des jeunes en job étudiant après la fin de l’été, puisqu’on va de toute façon déjà mettre un mois à les » Dans la file d’attente, Eléa Leblanc , 18 ans, postule pour son premier emploi d’été. « Je candidat un peu partout pour travailler pendant un mois pour avoir un peu d’argent pour partir en vacances », explique la jeune fille, qui s’est tournée naturellement vers la restauration, en recherche de personnels.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte »les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs »vous autorisez les dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix



Les mairies peinent à recruter

Un peu plus loin, Tristan Claudon et Sabir Elkantaouy quittent le stand de la mairie de Chavelot, qui cherche des animateurs en périscolaire pour le mois de juillet. Les deux jeunes hommes de 18 ans cherchent un emploi pour la première fois. « C’est plus enthousiaste que stressant », suppose-ils, souriants. « Il faut avoir une expérience, ça va nous ouvrir sur le monde du travail » De son côté, Rosa Aftis, la directrice du périscolaire de Chavelot, est bien contente de rencontrer tous ces jeunes motivés. « On a de plus en plus de mal à recruter », regrette-t-elle. « Depuis quelques années, on ne reçoit presque plus de candidatures spontanées »

Pour aider les jeunes dans leurs recherches , Pôle emploi Vosges et Cap emploi, coorganisateurs de l’événement, étaient également présents. « Si les jeunes ne trouvent pas d’employeur dans le secteur géographique qu’ils veulent, on prend leur CV et on transmet l’information à Pôle emploi dans leur secteur et, éventuellement, de lique de la directionô Emploi Vosges. « Les jeunes profitent de notre présence pour poser des questions sur l’emploi, la nature des contrats, la formation… »

Et si la majorité des postes proposés sur la journée consistait en des remplacements d’été, certains pourraient être une porte d’entrée sur un emploi durable.

Leave a Comment