Foot OM – Mandanda et Payet, les piliers de l’OM en Grèce

Il n’y aura pas de supporters marseillais à Salonique ce jeudi en Europa Conférence League, mais les Grecs seront eux, bien présents.

La Toumba est annoncée celle à guichets fermés pour cette rencontre qui donnera un billet en demi-finale pour qui en sortira vainqueur. Les 28.000 billets sont partis très rapidement dès la mise en vente des sésames, et l’UEFA devrait donner dans quelques heures son feu vert pour remettre en vente les 400 places qui étaient réservées aux supporters de l’OM avant que leur déplacement ne soit annulé pour des raisons de sécurité évidentes. Les Marseillais, qui ont déjà connu des ambiances chaudes en Coupe d’Europe, savent en tout cas à quoi s’attendre. Déjà déchainés, mais pas donc dans le bon sens, à l’aller, les supporters du PAOK sont bouillants et vont mettre une pression terrible sur Dimitri Payet et ses coéquipiers. Ce n’est pas pour rien que le meneur de jeu de l’OM regrettait amèrement le maigre 2-1 du match aller qui ne reflétait pas la domination marseillaise. Un petit mais d’avance, ce sera bien maigre face à des Grecs remontés comme des coucous.

Le PAOK un pendentif coupé une semaine


« Le score est réversible. À Toumba, c’est différent, on sait comment l’équipe joue dans ce stade. Ce sera un bon match, je pense que nous allons passer. Plus besoin de pression, les joueurs en ont déjà assez, il faut les libérer, jouer librement avec concentration. C’est un match de fête », a expliqué Miroslaw Sznaucner, l’un des membres du staff technique du PAOK, dans les colonnes de La Provence. Pour faire face à la furia de Salonique, Jorge Sampaoli va certainement privilégier l’expérience, et notamment celle de Steve Mandanda, revenu en grâce dans les buts de l’OM. De leur côté, les Grecs n’ont pas besoin de turnover, leur match de championnat prévu le week-end dernier ayant été signalé afin qu’ils se préparent au mieux à cette rencontre décisive.

Leave a Comment