Gufram Cactus rencontre Andy Wharhol dans une nouvelle édition limitée

Gufram s’associe à la fondation Andy Warhol pour une nouvelle série Cactus

L’édition limitée de l’icône du design radical a été créée en collaboration avec la Fondation Andy Warhol des arts visuels

Conçu à l’origine par Guido Drocco et Franco Mello en 1972, le cactus de Gufram est l’une des pièces les plus emblématiques du design radical et qui, au fil des ans, s’est prêtée à de nombreuses interprétations. Il est devenu noir, bleu et rouge en hommage à la France, tandis que ses pointes vertes distinctives ont cédé la place à un traitement psychédélique et multicolore de Sir Paul Smith. Metacactus, une célébration du 40e anniversaire du design en 2012, comportait un tronc vert citron avec des pointes orange, et des éditions plus limitées présentaient le cactus peint en blanc et noir.

Pour la dernière de cette série de réinterprétations d’une icône, Gufram s’est associé à la Fondation Andy Warhol des arts visuels pour créer un trio de Cactus en rose, jaune et bleu avec des pointes noires, un clin d’œil à la vision de l’artiste pop. Les éditions limitées (de 99 pièces dans chaque couleur) débarquent à l’occasion du 50e anniversaire du design, et les pièces sont toujours fabriquées à partir du moule original de 1972, puis finies à la main par des artisans spécialisés.

Les couleurs sont inspirées des œuvres d’art de Wahrol et ont été créées en collaboration avec la Fondation, faisant des designs qui en résultent un point de rencontre approprié entre le Pop-Art et le design Radical.

“La collaboration entre Gufram et Andy Warhol semble si juste qu’il est presque absurde que cela ne se soit jamais produit auparavant!” s’enthousiasme Charley Vezza de Gufram. “Enfin, le génie du pop art a rencontré Cactus, la plus pop de toutes les icônes du design.”

“Nous avons commencé par imaginer comment Warhol aurait pu représenter le Cactus, puis nous avons créé la version 3D en travaillant avec un trio de couleurs typiquement Warhol et en soulignant leurs pointes avec du noir, comme dans une des sérigraphies de l’artiste”, poursuit-il. “Plus je les regarde, plus j’imagine Andy entrer dans le laboratoire Gufram dans le Turin des années 1970 et en sortir avec un produit comme celui-ci… ou peut-être pas !”

Michael Dayton Hermann, directeur des licences, du marketing et des ventes à la Fondation Andy Warhol pour les arts visuels ajoute : « Ce projet unique célèbre l’influence continue de Warhol sur la culture contemporaine. La vision créative unique de Gufram a transformé de manière inattendue la technique de sérigraphie emblématique de Warhol en trois dimensions. §

Leave a Comment