Coentreprise PIF et stc ink IoT en Arabie Saoudite

La nouvelle coentreprise intervient alors que la croissance attendue et la demande croissante de services et de produits Internet des objets continuent d’augmenter. La collaboration s’aligne également sur la stratégie de croissance de stc et sur la Vision 2030 de l’Arabie saoudite pour une nation connectée, le pays pour lequel la nouvelle société aura son siège.

La nouvelle société démarrera avec un capital initial de 492 millions de SAR (131,1 millions de dollars), stc et PIF détenant une participation de 50 %. stc financera sa part de cet investissement, d’un montant total de 246 millions de SAR (65,5 millions de dollars), sur ses propres ressources.

Cependant, l’accord de coentreprise permet une augmentation de capital pouvant atteindre 900 millions de SAR (239,9 millions de dollars), en fonction des besoins commerciaux de l’entreprise, à la fin de la 3e année, sous réserve des autorités financières compétentes et des approbations réglementaires.

L’accord lui-même est soumis aux approbations réglementaires habituelles et à l’achèvement des conditions de l’accord de coentreprise ainsi qu’au début de son exploitation commerciale.

Le PIF étant le principal actionnaire de stc et détenant 64 % des actions de la société, la transaction est soumise à un vote d’autorisation de l’assemblée générale de stc.

Les membres suivants du conseil d’administration de stc ont un intérêt indirect en tant que membres du PIF ; Khaled H. Biyari, Yazeed A. AlHumied, Rania M. Nashar, Arndt F. Rautenberg et Sanjay Kapoor.

Dans l’actualité connexestc a récemment lancé deux nouveaux points d’échange Internet (IXP) à Riyad et à Dammam, en Arabie saoudite, en partenariat avec London Internet Exchange (LINX).

En même tempsVirgin Mobile KSA a prolongé son accord d’accès avec STC, en vertu duquel STC continuera à fournir des services MVNO “avec de nouvelles conditions” qui reflètent le passage en cours aux services numériques.

Leave a Comment