Le 9e salon des jobs d’été a fourni plus de 350 personnes samedi à Sainte-Maxime

Organisé samedi après-midi, sous le chapiteau du Théâtre de la Mer, par le service jeunesse de la commune, le salon des jobs d’été an offrant près de trois cents personnes. Cette neuvième édition a vu la participation d’une quarantaine d’entreprises, un enregistrement depuis la création de cet événement, avec, à la clef, près de trois cents offres d’emploi. Par ailleurs, deux cent cinquante annonces étaient affichées à l’extérieur du chapiteau.

Les chefs d’entreprise ont de plus en plus de mal à recruter : “nous avons cinq postes à pourvoir et cela devient une vraie galère pour trouver du personnel. Certaines personnes se désistent au dernier moment, d’autres ne se présentent pas à l’entretien d’embauche, pusesvenpérême No. nous allons finaliser notre recrutement “, précise la directrice des Jardins de Sainte-Maxime, Tatiana Andrianarivelo.

“Récupérer des CV pour des recruteurs qui n’ont pas pu venir”

Même son de cloche du côté d’Aqualand, avec vingt postes à pourvoir : “il n’est pas dit que l’on pourra démarrer notre saison avec le nombre d’employés dont nous avons besoin”, assure le responsable d’exploitation, Joran Gastaldi. L’Union maximoise des commerçants et des artisans (UMCA) participe à la première fois à ce salon. “Nous sommes là pour récupérer des CV pour des recruteurs qui ne peuvent pas être présents, sachant qu’une trentaine d’emplois sont à pourvoir dans des sociétés très diverses”, informe le président Robert Chemla.

Du coup, côté candidats on a plutôt l’embarras du choix. “Il y a beaucoup plus d’opportunités pour nous qui sommes étudiées”, assurer Lou, Steffy et Maëlys, en recherche d’un emploi saisonnier. “Nous recherchons un job dans n’importe quel domaine pour les mois de juillet et août”, poursuivre les trois copines, qui ont fait des arrêts sur de nombreux stands afin de postuler.

Leave a Comment