Mohoric, l’inspecteur gadget du peloton qui a gagné grâce à une tige de selle télescopique


Le Slovène a remporté Milan-Sanremo avec l’aide d’une innovation technologique unique : une tige de selle télescopique.

Au moment de franchir en vainqueur la ligne d’arrivée tracée au bout de la Via Roma, Matej Mohoric pointe son vélo bien ostensiblement des deux index avant de porter celui-ci en triomphe vers le ciel comme si c’était sa machine plus jambes qui l’avait porté vers le plus grand succès de sa carrière.

Réputé pour être l’un des plus grands funambules du peloton, le Slovène a intégré son sacre dans la descente du Poggio qu’il a transformé en tremplin vers la victoire au prix d’un authentique numéro d’équilibriste. Après avoir basculé à hauteur de la plus célèbre cabine téléphonique du monde dans un groupe de tête qui comportait alors égale Van Aert, van der Poel, Pogacar et Kragh Andersen, le coureur de chez Bahreïn-Victor de une dectorious a fractions de seconde de latence dans lesquels se sont intégrés de nombreux succès sur le premier monument de la saison pour attaquer à plus de 80 km/h.

Entre une petite excursion improvisée dans une rigole et un léger dérapage au moment de rejoindre le bord de mer, le double vainqueur d’étape du dernier Tour de France semble avoir placé l’interrupteur de son cerveau sur.

Leave a Comment