Steve Jobs n’éteignait jamais son téléphone, sauf pour une raison très précise

L’ancien PDG d’Apple, Steve Jobs, n’était pas du genre à changer ses habitudes. Haut noir, jean un peu trop grand et basket blanche, le créateur de la firme de Cupertino semblait aimer la simplicité, sauf quand il était question d’innovation. Dans le nouveau livre de Naz Beheshti, Pause. Respirer. Choisissez. : Devenez le PDG de votre bien-être, l’ancienne assistance de direction de Steve Jobs révèle un petit secret sur une de ses habitudes : ne jamais éteindre son iPhone. Même si la pratique peut s’avérer courante et que le mode veille semble être parfois préféré à une fermeture complète, il est important de le mettre complètement de côté et de se déconnecter un peu pour prendre soi-même du temps. La maxime est d’autant plus vraie quand on est le PDG d’une entreprise de la taille et de la puissance d’Apple qui doit demander une énergie et alimenter un niveau de stress constant assez important. Naz Beheshti explique que l’iPhone de Steve Jobs était constamment allumé mais que passaient les portes d’un endroit important aux yeux du fondateur, le joindre n’était plus possible : “J’ai rapidement découvert à quoi ressemblait de jeu” ” pour Steve Jobs et comment c’était l’une des clés de son succès en tant que grand innovateur […] Chaque fois que quelqu’un cherchait Steve, ou chaque fois qu’il ne pouvait pas être joint au téléphone, il n’y avait qu’un seul endroit où il était presque infailliblement trouvé : l’dans Iveen bureau de directeur du design d ‘Pomme.”

Le fondateur d’Apple a participé du temps pour lui dans ce laboratoire de conception, d’où sont sorties des pépites de technologies qui aujourd’hui continuent à faire la réputation de la marque. Pour Steve Jobs, l’iPhone s’éteignait à chaque fois qu’il passait la porte, une manière certaine de laisser le travail derrière et de s’amuser à imaginer les technologies demain. Une déconnexion qui pouvait parfois embêter un peu ses coopérateurs, surtout au moment des réunions : “Nous perdons la tête en essayant d’entrer en contact avec lui, en empêchant de l’amener à ses réunions” […] « À un moment donné, nous devions appeler le bureau de Jony et demander son aide pour éloigner Steve de son temps de jeu. Son temps avec Jony lui a donné l’espace et l’occasion de rire, d’imaginer, de créer et de ressentir un sentimental de liberté renouvelé.”

Innover, réfléchir à des choses encore jamais vues et repousser les limites de la technologie ont permis à Steve Jobs de s’extirper, par moments, de son rôle de PDG pour revenir à celui qui lui a permis de créer aujour quid est la plus grosse entreprise du monde : inventeur.

Leave a Comment