L’actu de l’emploi : le déconfinement se prépare, les offres d’emploi durable, de jobs d’été ou d’alternance fleurissent

En quête d’un job cet été ? Affûtez vos CV et préparez vos arguments pour les “jobs dating” qui se tiennent ce printemps en France. Si vous êtes à la recherche d’un contrat d’apprentissage, misez sur les grandes entreprises qui lancent des plans de recrutement d’alternants en 2021. Et si vous êtes plus jeune, en quête d’un métier de rêve, épensco uv celui d’archéologue !

Le déconfinement est proche ! L’économie est dans les starting-blocks, prête à se remettre au quart de tour. Industrie, tourisme, immobilier, culture et patrimoine… De nombreux secteurs préparent la reprise et lancent des plans de recrutement, que ce soit pour des jobs d’été ponctuels ou pour rajeunir leurs troupes en recrutant jeune.

Lire aussi

Archéologue : découvrir un métier de la culture qui fait rêver et qui recrute

Ce métier de la culture et du patrimoine continue de faire rêver des générations de jeunes passionnés par l’étude de l’Homme à travers les traces de son passé. L’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) compte embaucher 75 archéologues supplémentaires d’ici l’été, après les 20 recrutements effectués l’an passé.

L’Inrap est un établissement public pertinent des ministères de la Culture et de la recherche. Le plus grand opérateur de fouilles archéologiques en Europe réalise chaque année plus de 2.000 opérations (diagnostics et fouilles archéologiques) pour le compte des aménageurs privés et publics, en France métropolitaine et outre- Ses missions s’étendent à l’analyse et à l’interprétation scientifiques des données de fouille ainsi qu’à la diffusion de la connaissance archéologique.

À ce titre, l’Inrap organise les Journées européennes de l’archéologie, qui se tiendront les 18, 19 et 20 juin 2021 : l’occasion de découvrir avec votre classe ou votre famille (et en présentiel, si la situation sanitaire le permet) les coulisses des fouilles archéologiques sur des dizaines de sites de fouilles partout en France et en Europe.

Lire aussi

Jobs d’été : guettez les forums près de chez vous

Accueil des vacanciers au camping, vente de glaces sur les plaages, saisonnier le temps des moissons ou baby-sitting etc., si vous êtes en quête d’un emploi cet été pour sortir de l’isolement et ne de rricé travailler guettez les sessions de recrutement qui se déroule actuellement un peu partout sur le territoire, le plus souvent en mode virtuel cette année, crise sanitaire oblige.

Ces “rencontres professionnelles” se tenir jusqu’au mois de mai, avec, en particulier, le réseau Info Jeunes. En région Grand Est, le forum se tiendra le 21 avril prochain. En Ile-de-France, le forum physique traditionnel du CIDJ avec Pole emploi, la mairie de Paris et la Région est remplacé par un forum virtuel du 4 au 6 mai : “Cet été je taffe“.

“Et malgré la crise sanitaire, les conseillers du réseau Info Jeunes restent à disposition sur place ou par téléphone pour accueillir les jeunes partout en France”, précise le CIDJ. Il existe quelque 1 300 structures d’accueil dans l’Hexagone. N’hésitez pas à solliciter le point Info jeunes (PIJ) ou le Bureau info jeunes (BIJ) de votre ville et à consulter bien sûr les dernières offres d’emplois d’été sur L’Etudiant.fr.

Alternance : saisir les nombreuses opportunités dans les grandes entreprises

Après le record historique de nouveaux contrats d’apprentissage signés en 2020, la tendance continue d’être porteuse cette année. De grosses entreprises annoncent des plans importants de recrutement d’alternants. Ainsi, Siemens France compte recruteur 200 alternants pour préparer un bac+2/3, une école d’ingénieurs ou de commerce. Le groupe industriel et technologique s’engage à recruter, comme l’an passé, au moins 16 % de jeunes issus des quartiers prioritaires de la ville (QPV).

Le groupe EDF annonce de son côté vouloir embaucher 7.000 stagiaires et alternants cette année. Enfin, la société immobilière Nexity a créé son propre centre de formation d’apprentis (CFA) pour se former à deux métiers : conseiller immobilier commercial (titre RNCP niveau bac+2) et développeur foncier (titre RNCP niveau bac+3). La première promotion compte 40 apprentis qui alternent deux jours au CFA d’entreprise et trois jours sur le terrain dans une agence de l’entreprise.

Leave a Comment