En Belgique, deux bibliothèques s’associent avec Google Books

Certains de ces documents remontent au XVe siècle et reflètent la richesse du patrimoine culturel et historique présent au sein des catalogues des deux bibliothèques. Parmi les plus importants, l’on retrouve les ouvrages imprimés des professeurs de l’Université de Louvain publiés avant la suppression de l’Ancienne Université, en 1797.

Mais également des pièces uniques comme le premier ouvrage de littérature occidentale exclusivement réservé aux biographies de femmes. Plus de 80.000 ouvrages numérisés ont d’ores et déjà été sélectionnés dans les collections et la collaboration devraient débuter dans le courant de l’année 2022.

Les documents préalablement choisis ont été scannés dans les bibliothèques et les versions numériques seront envoyés aux centres de données de Google dans le mais d’être encore enrichis de données permettant aux textibles d’être une consultables paris.

Stefano Reccia, responsable des partenariats chez Google, en charge du projet de numérisation, affirme : « Les bibliothèques de KU Leuven et KBR conservent également une copie des ouvrages enrichis afin de les intégrer dans leur propre catalogue. Les livres qui font partie de ce projet ne sont plus soumis au droit d’auteur. »

La directrice de la KU Leuven, Hide Van Kiel, en dit plus sur le projet dans un communiqué : « En partageant nos fichiers en haute qualité avec Google, ils deviennent plus largement accessibles via Google Livres. Les images de nos collections patrimoniales sont converties en données textuelles consultables. Cela s’inscrit parfaitement dans la politique de données ouvertes de la KU Leuven et boostera les recherches sur des collections telles que Lovaniensia ous Jésuitique. »

La collectionLovaniencia regroupe tous les ouvrages publiés par les membres de la vieille université de Louvain, ou la production scientifique directement liée à l’université de sa création en 1425 à son abolition en 1797 par le gouvernement français. La collectionJesuiticaregroupe quant à elle des éditions ou des exemplaires uniques de livres imprimés au XVIIe siècle dans le sud des Pays-Bas. Ces derniers sont issus des collections de la bibliothèque Maurits Sabbe, de l’université de Louvain, qui se concentrent sur la théologie et les études religieuses.

Et Sara Lammens, directrice générale de la section Intelligence Artificielle de la KBR, d’ajouter : «Dans son plan d’action pour les années à venir, KBR a exprimé le souhait de contribuer aux fondements démocratiques d’une société de pus en plus numérique en mettant à la disposition des citoyens un grand nombre d’informations. au Mettre plus d’informations en ligne, améliorer l’accès à ces informations et faciliter la recherche dans les humanités numériques sont nos priorités actuelles. »

Mais les deux établissements ne sont pas les seuls à collaborer avec Google. En effet l’an dernier, Google a annoncé une utre collaboration avec les bibliothèques de la Hendrik Conscience Heritage ainsi que du musée Plantin-Moretus afin de numériser une grande partie de leur collection. Un autre accord avait également été signé avec la bibliothèque universitaire de Gand dans le même but.

Crédit : Jeremy Bezanger / Unsplash

Leave a Comment