Comment les NFT transforment le monde de l’art

Mettez de côté toutes ces notions dignes de mèmes de singes pixélisés dans des bonnets et des icônes de profil Twitter de lion fumant de l’herbe. Que vous vouliez l’admettre ou non, la révolution NFT a en fait avéré être un net positif pour des artistes comme le talent australien basé à New York : David McLeod.

Tout au long de l’histoire, les arts ont toujours eu leurs mécènes. Des Médicis aux Guggenheims et à toutes les autres dynasties culturelles intermédiaires, la culture prospère sous l’œil admiratif de ceux qui ne pouvaient pas créer. Aujourd’hui, cependant, comme de nombreux aspects de la vie moderne, le mécénat artistique s’est démocratisé. Vous n’avez plus besoin du nom – ou de l’argent – des Médicis et des Guggenheims pour vous assurer une part de l’action.

En fait, pendant la pandémie, le marché de l’art NFT a connu un formidable essor. Amassant plus de 23 milliards de dollars de transactions cette année seulement, il fait maintenant un pas considérable vers l’adoption massive. Des capital-risqueurs prolifiques, des grandes marques et des célébrités réclament tous de s’impliquer, ce qui se traduit par une nouvelle injection d’environ 27 milliards de dollars, selon le rapport de l’industrie Dapp Radar (2021).

Avant que ses derniers chefs-d’œuvre inspirés de NFT ne soient dévoilés à Satellite – Première grande exposition internationale NFT de Sydney – nous nous sommes assis avec David McLeod pour une conversation rapide sur l’union extrêmement contemporaine entre la blockchain et l’art.



EN RELATION: Le manoir de 55 millions de dollars avec tout… y compris sa propre réplique de métaverse

Entretien avec David McLeod

Il y a une idée de ce que les NFT impliquent dans le courant dominant. Mais en tant qu’artiste, qu’est-ce que cela signifie pour vous ?

Les NFT m’ont certainement fait penser d’une nouvelle manière à ma pratique artistique. Avant les NFT, il y avait un décalage entre mon travail personnel et les projets commerciaux. Ma pratique artistique personnelle était quelque chose que je faisais uniquement pour le plaisir, et les projets commerciaux en étaient généralement le résultat. Cependant, avec l’arrivée des NFT, mon travail personnel est en soi quelque chose que les gens peuvent collectionner.

Ce mouvement est-il l’occasion de convertir ceux qui autrement n’auraient pas prêté attention à l’art ?

Oui absolument! Toutes les nouvelles entourant les NFT ont mis l’art numérique devant des gens qui, autrement, n’en auraient peut-être pas été conscients, ce qui est évidemment une bonne chose pour les deux parties..

Comment l’introduction des NFT a-t-elle influencé votre approche de l’art aujourd’hui ?



Je réfléchis maintenant à la façon dont mon travail peut vivre au-delà d’un simple visuel, et à la place être vécu d’une nouvelle manière qui n’est rendue possible que grâce à un contrat intelligent NFT. Bien qu’il y ait beaucoup d’hypothèses entourant le concept de métaverse, je suis très enthousiaste à l’idée d’explorer comment nous allons interagir et nous engager avec des objets virtuels à l’avenir.

Expliquez-nous ce à quoi vous exposerez Satellite?

Pour ‘Satellite’, je montrerai trois mouvements dans une série intitulée Dissolve/Resolve. Chaque pièce est une représentation abstraite d’une fleur qui s’effondre et se reforme en même temps. Ces pièces sont une métaphore visuelle du processus créatif – comment le parcours de réalisation d’une idée peut souvent l’impliquer en train d’évoluer, de changer et parfois de se focaliser sur elle-même.

Où prévoyez-vous que le monde des NFT sera dans des années à la trajectoire actuelle ?

Bien que sans s’y limiter, la majorité des discussions entourant les NFT sont centrées sur l’art numérique ou les projets liés à la technologie. La nature de la technologie elle-même a des applications beaucoup plus larges qui, je pense, feront partie de la vie de chacun avec le temps.

Pour un temps limité, vous pouvez voir le travail de David McLeod de première main et gratuitement au Satellite Exposition NFT – qui sera hébergée à la Twenty Twenty Six Gallery à Bondi Beach à partir d’aujourd’hui jusqu’au 3 avril 2022.

En savoir plus ci-dessous.



Leave a Comment