Une start-up qui réparait les machines à McFlurry réclame 900 millions de dollars

McDonalds est visite par une plainte qui pourrait lui coûter cher. Mardi, Kytch a accusé le géant du Fast food de publicité mensongère et d’ingérence délictuelle dans ses contrats avec ses clients. La Commencez réclame pas moins de 900 millions de dollars de dommages et intérêts, soit 811 millions d’euros, révèle Capitaled’après une information de Filaire.

Kytch est spécialisé dans la création d’un petit appareil permettant de réparer les célèbres machines à crème glacée de McDonald’s. Le dispositif intercepterait les communications internes et les enverrait à une plateforme pour pouvoir dépanner les machines à distance. Mais la start-up affirme que l’entreprise américaine a demandé à des franchisés, en novembre 2020, de retirer ces appareils de leurs machines à McFlurry.

Kytch accuse McDonald’s, et inversement

Kytch assure posséder des preuves. Il s’agit de mails envoyés par McDonald’s, dans lesquels le géant du fast-food blâme la start-up de violer les garanties des machines à crème glacée et d’intercepter leurs “informations confidentielles”. La chaîne de restauration rapide soutient également que l’appareil fourni par Kytch menace la sécurité et peut entraîner des “blessures graves”.

Des informations totalement démenties par la petite start-up, qui dénoncent une diffamation de la part de la société américaine. Selon elle, McDonald’s l’aurait dénigrée pour promouvoir une nouvelle machine à crème glacée, créée par Taylor, son partenaire de longue date. Kytch accuse également Taylor d’avoir volé ses secrets industriels dans le mais de copier son dispositif.

Leave a Comment