Qui se cache dans la Dacia à la gloire de l’AS Saint-Etienne, qui circule à Caen ?

Cet habitant de Caen (Calvados) utilise sa voiture pour partager sa passion pour l’AS Sait-Etienne. (©Sport à Caen)

Les éléments décoratifs qui habillent sa voiture disent beaucoup du personnage. De sa passion éternelle pour les Verts en tout cas, la célèbre équipe de football. Qui est habitué à fréquenter le centre-ville de Caen (Calvados), l’a probablement déjà aperçu ces dernières années. La Dacia bleu nuit de Gadget 50, « Gadget c’était mon surnom à l’époque où on utilisait encore la cibi et 50 parce que je suis originaire de la Manche », dans les rues de la cité de Guillaume-le-Conquérant, c’est un peu comme un drapeau de l’AS Saint-Etienne planté sur la lune. Ça dénote.

« Des souvenirs incroyables »

La vitre arrière de sa voiture est recouverte d’un autocollant massif qui nous plonge dans l’antre du Forez, qu’il a collé au sèche-cheveux. « Et quand la voiture partira à la casse, je le récupérerai ! » Devant, un fanion de l’ASSE flotte au-dessus du tableau de bord, alors que les rétroviseurs sont enveloppés dans une bande adhésive blanche et verte. Et pour le guider dans chacune de ses sorties en voiture, une peluche et un cœur à la gloire des Verts sont retenus au pare-brise, le tout barré d’un bandeau vert sur lequel est inscrit «ASSE 42 le Chaudron».

Cet habitant de Caen, aujourd’hui installé dans un quartier nord de la ville, est tombé dans le chaudron à l’adolescence :

À l’époque, j’habitais sur Grenoble et on montait voir tous les matchs à Geoffroy-Guichard. Ce sont des souvenirs incroyables. Chaque match, c’était une fête, et ça commençait souvent par un pastis qu’on buvait sur le capot, le long de l’autoroute.

Gadget50Habitant de Caen et fan des Verts de Saint-Étienne.

L’heureuse équipée n’est pas toujours arrivée à l’heure du coup d’envoi !

Bientôt un match Caen-St-Etienne

Loin du temple des Verts, Gadget 50 n’a jamais oublié cette époque glorieuse, celle des années 70, portée par les Bathenay, Revelli, Rocheteau et consorts. À des années-lumière de la fièvre verte, Gadget 50, 68 ans aujourd’hui, suit les performances, « ou plutôt les contre-performances », des Stéphanois à distance, depuis la Normandie où il est venu s’qu’installer il est à la retraite, après une carrière de déménageur en région parisienne.

Devinez quelle équipe il supporte ?
Devinez quelle équipe il supporte ? (©Sport à Caen)

« C’est normal qu’on soit mal barré cette saison, sur un pris l’ancien entraîneur de Malherbe (Pascal Dupraz). On est dans la m… ». Mais il a déjà trouvé son lot de consolation. Il tente de se rassurer en se disant qu’il pourra facilement aller voir ses favoris la saison prochaine au stade Michel d’Ornano… en Ligue 2.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Sport à Caen dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Leave a Comment